Et toi ? T’es quel Level ?

Et toi ? T’es quel Level ?

Et toi ? T’es quel Level ?

Je suis loin d’être une Geek (passion poussée à l’extrême des jeux vidéos) mais je suis sure que vous avez tous joué au moins une fois à Mario ou à Sonic (mes références sont légèrement obsolètes mais tout de même connues encore aujourd’hui si si ).
Afin d’encourager, motiver le joueur et le rendre  plus performant, les jeux vidéos possèdent des levels de difficultés. Imaginez si j’avais démarré directement Mario avec le Boss, je pense que j’aurai vite abandonné ! J’ai recommencé d’ailleurs une paire de fois le monde 1…

Pourquoi je vous parle de jeux vidéos alors que je suis sensée vous parler de chien ?
Parce que vous devez envisager l’entrainement de vos chiens de la même façon. 
Il y a un level débutant, moyen puis confirmé. 
Cela signifie que vous ne pourrez faire progresser vos chiens dans les différents apprentissages que vous souhaitez leur transmettre en commençant de suite par le level confirmé. 
Ca vous semble logique vu comme ça, non ?

Qu’est ce qu’un level débutant pour un chien ?

Dans la théorie, on démarre un nouvelle apprentissage dans un environnement avec le moins de stimulation extérieure (par exemple votre salon), avec des séances courtes ( 1 à 2mn pas plus, la concentration se développe progressivement), en étant à proximité de son chien. 
C’est ce que l’on appelle dans le jargon canin les 3 D : Distance, Durée, Distraction. 
Un exemple.
J’entraine mon chien au rappel donc à revenir quand je le rappelle. 
Est ce que je vais lui demander un rappel à 20m (distance + durée) de moi dans la forêt alors qu’il a vu un chien arrivé (distraction) ? Est ce que ça a une chance de fonctionner si je n’ai pas entrainé avant d’autres Levels plus atteignables pour mon chien ?

Dans la pratique, le level 1, c’est à dire le plus facile, va correspondre à la personnalité de votre chien. J’ai rencontré par exemple un chien très craintif qui se concentrait plus facilement dehors que dedans parce que l’enfermement était difficile à gérer pour lui émotionnellement. 

Que se passe t’il quand je fais une demande dans un Level trop difficile ?

Le chien ne va pas y répondre. 
– Vous ne pourrez pas le renforcer , le faire mémoriser et le motiver.
– Vous risquez de lui donner l’habitude de ne pas y répondre.
– Vous vous sentirez en échec 
– Vous direz que votre chien n’écoute pas et ne comprend rien
– Si votre chien est réactif dans un certain contexte et que vous continuez à l’y confronter, non seulement il ne pourra pas vous entendre (on peut pas apprendre quand on est stressé) mais continuera à produire toujours le même comportement et il sera impossible pour lui de vous en proposer un autre. 
– Dans le pire des cas, vous vous énervez sur le chien et ce contexte deviendra de plus en plus tendu et difficile les prochaines fois. Sans compter les conséquences sur la relation de confiance…

Comment motiver son chien ?

En conclusion, si vous souhaitez faire mémoriser des nouveaux apprentissages et comportements et les rendre efficaces et motivants pour votre chien il faut :
Observer votre chien et apprendre à connaitre ses difficultés et motivations qui lui sont propres. 
Par exemple : mon chien est très motivé par la présence des congénères : Level 10 pour avoir un rappel dans ce contexte. Quels sont les Levels inférieurs dans lequel je vais pouvoir récompenser ses bons choix ?
Faites vous un plan d’entrainement avec les différents Levels liés aux motivations / difficultés de votre chien. Déterminez vos niveaux de difficultés croissants.Tenez un journal de bord afin de prendre du recul et de voir où vous en êtes tous les 2.
Apprendre à vous servir d’un échec comme l’ajustement de votre plan d’entrainement. 
Par exemple : mon chien aboie quand on croise un chien à 20m, à quel distance il n’aboie pas mais voit le chien pour que je puisse renforcer un comportement qui m’intéresse autre que aboyer ?
Sécuriser quand vous savez être dans un contexte level 10 pour votre chien : gardez le en longe par exemple si le rappel risque d’être compliqué au vu des distractions, détournez son attention, changez de direction…De manière générale, pendant tous le travail de modifications, évitez les contextes déclencheurs. 
Anticiper les difficultés, choisissez vos environnements d’entrainements afin que ça fonctionne et donc que ça progresse. Il faut, pour que ça fonctionne,  que votre chien soit disponible émotionnellement parlant. 
Marquer (félicitez) et récompenser avec ce que veut votre chien et non ce qui vous arrange vous. Gardez en mémoire qu’une récompense est faite pour donner envie au chien de reproduire un comportement.  
Accepter qu’il ne soit pas parfait et vous non plus ! Si vous n’avez pas le temps de vous entrainer ou que vous allez être obligé de vous rendre dans un contexte difficile, ne prenez pas votre chien avec vous ou ne lui en voulez pas de ne pas être à la hauteur. 

Un professionnel peut vous aider à établir un plan d’entrainement ajusté à votre binôme si vous souhaitez modifier un comportement gênant. Cependant, il faudra toute votre motivation et votre investissement pour le mettre en place sur un temps plus ou moins long en fonction de votre chien afin qu’il porte ses fruits.
Par conséquent, si vous n’êtes pas prêt à modifier vos habitudes, ne demandez pas à votre chien de modifier les siennes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X