Mon chien, ce coach en développement personnel !

Mon chien, ce coach en développement personnel !

Mon chien, ce coach en développement personnel !

Vivre au côté d’un chien nous offre la possibilité de nous améliorer en tant qu’humain.

Nous sommes les entraineurs de nos chiens, responsables non pas de ce qu’ils sont, mais de la façon dont ils vont évoluer dans l’environnement dans lesquels nous les faisons vivre.
Certains ont vécus des expériences traumatisantes, un passé dans d’autres familles, ont eu peu de chance dans leurs premières semaines de vie ou arrivent dans leur nouvelle  famille avec toutes les cartes en poche pour que tout se passe bien.
Dans tous les cas, nous avons fait ce choix (oui, oui c’est un choix pour le pire et le meilleur) d’intégrer dans notre quotidien un être vivant qui devra s’adapter à notre contexte de vie et nous à ce qu’il est avant tout : un chien.

Pour « être bien ensemble », il va falloir apprendre à se connaitre, à communiquer et à s’adapter.
Cela va prendre du temps, que ce soit pour des apprentissages sur une page blanche (comme un chiot) ou sur une page déjà écrite (chien adulte ayant un vécu).

Aviez vous calculer ce « budget temps » ?
Pour être un bon entraineur, un bon « parent », lui apprendre à marcher en laisse, à nous attendre pendant des heures à la maison, à revenir quand on lui demande, à bien communiquer avec ses congénères, à bien se « tenir en société », à avoir confiance en nous, il faut du temps et de l’investissement.
Pas de recette ni d’outil miracle.

Ce qui est génial c’est que cela cache un vrai trésor qu’on ne voit pas toujours, nous allons développer plein de compétences différentes :
La Cohérence dans ce que nous lui demandons, des demandes qui vont toujours dans le même sens, une façon de l’aborder linéaire et compréhensible pour lui. Un vrai défi – même un projet familiale- quand on est plusieurs !
La Régularité dans les séances d’entrainement : combien avez vous mis de temps à apprendre vos tables de multiplication ? (moi énormément…en fait je ne les sais toujours pas parce que ça énervait tellement mon père que ca me bloquait complètement). Une fois, 2 fois, 3 fois, ne suffira peut etre pas à votre chien pour pérenniser un apprentissage et plus encore pour en remplacer un autre que vous jugez désagréable.
La Patience : démarrer l’apprentissage là où notre chien est capable de nous donner le meilleur de lui même, lui laisser le temps d’enregistrer les informations et de les consolider. Sans patience, nous risquons de bâcler les apprentissages et de soit bloquer le chien (inhiber, figer) soit de crier pour obtenir la réponse à une demande (ce qui ne marchera pas toujours, à moins de crier très fort… ) alors que nous voulons aller trop vite par rapport à ses capacités.

L’Empathie : se mettre à la place de l’autre. Quelle belle compétence à développer !
Apprenons à le comprendre, à savoir quelles sont ses « faiblesses » et ses « atouts », ne pas mettre la pression, ne pas oublier qu’il est cet « autre », une autre espèce, une autre façon de ressentir, de vivre un évènement, d’appréhender un contexte.
Le Lâcher-prise : laissons le être lui même quand c’est possible, apprenons à l’accepter comme il est (même si ça ne correspond pas à nos attentes), regarder sa personnalité sous un regard bienveillant et positif. Et si vous vous ne supportez plus, s’il y a une erreur de casting, il est peut être temps de se séparer ou de donner les rênes à quelqu’un d’autre (éducateur, pension éducative, replacement).
La Capacité à se remettre en cause : non pas pour se flageller, se culpabiliser mais pour apprendre à être meilleur dans la relation, pour être plus efficace dans les apprentissages, pour tenter de mieux se comprendre. Faites d’un échec la possibilité de progresser ! Ca ne fonctionne pas comme ca ? Alors on va essayer autrement !

La Confiance en soi : comment pourrait-il nous faire confiance si nous sommes dans le doute, hésitant, prêt à trébucher ?

« Le chien-miroir », le chien révèle parfois nos faiblesses, nos ‘défauts », nos peurs, nos phobies, nos propres angoisses. Faites vous aider si nécessaire par un professionnel (pour les humains cette fois ci) pour qu’il n’est pas à supporter tout le poids sur ses épaules…

Bref, moi je dis, Le chien, un coach en développement personnel ?
Quelqu’un m’a dit « il y a toujours un cadeau caché » derrière ce chien qui nous a choisi…

X