Va chercher ! La belette teste le « Preydummy »

Va chercher ! La belette teste le « Preydummy »

Va chercher ! La belette teste le « Preydummy »

Voici un petit accessoire qui ne paye pas de mine et qui est pourtant un allié de taille pour apprendre le rapport d’objet à son chien.

Avec la belette, plusieurs scénarios étaient possibles :
– Je lance le jouet, elle le regarde et…s’en va sniffer ailleurs.
– Je lance le jouet, elle court, le prend en gueule, me regarde…et le lâche…et s’en va sniffer ailleurs.
– Je lance le jouet, elle court, le prend en gueule, vient vers moi et au moment où j’y crois…elle part en courant pour que je lui cours après.

J’ai essayé différentes sortes de jouets : peluche, peau de lapin, balle, frisbee etc, je lui ai appris le « donne », prés de l’objet, puis de plus en plus loin, mais à l’extérieur rien ne la motivait suffisamment pour partager ce moment de jeux. On pouvait avoir dans le meilleur des cas, un ou deux échanges mais elle se lassait très rapidement.

Du coup, je me suis tournée du côté du pistage et de la recherche d’objets. Pister elle sait faire naturellement mais il fallait la cadrer avec un objet suffisamment motivant pour qu’elle veuille le faire pour moi. Après quelques recherches, je suis tombée sur un site de retriever (la race par définition sélectionnée pour le rapport) et j’ai découvert ce fameux Preydummy.

C’est une sorte de trousse avec un rabat devant la fermeture éclair. Cela évite que le chien la détruise en tirant dessus. L’intérieur est plastifié, ce qui permet d’y mettre des friandises humides. Il y a une cordelette qui permet de le lancer loin et certains sont même adaptés pour flotter dans l’eau.  Certains sont en matière plus résistante que d’autres.

Voici les différentes étapes par lesquelles je suis passée avec Blue, sachant que chaque chien étant différent, chacun aura des étapes d’apprentissages qui lui sont propres.

Le pré-requis est le « donne » ou le « lâche » pour travailler avec le preydummy, ils doivent être acquis pour le chien.
1) A l’intérieur de la maison pour augmenter la concentration, je mets des friandises odorantes dans la trousse et je le lance à la belette. Elle est intéressée par l’objet, le secoue, essaye de le déchirer, je la laisse faire quelques secondes pour qu’elle galère un peu. Je vais à elle, je lui demande la trousse, je l’ouvre et la laisse manger les friandises à l’intérieur. Je recommence cette séquence jusqu’à ce qu’elle la lâche dans ma main dès que je m’approche d’elle.
Elle a compris que cet objet était dépendant de moi pour en avoir le bénéfice.

2) Une fois que cette exercice a été suffisamment répétée, je commence à le placer plus loin de moi et j’attends. Je lui demande d’aller le chercher. Elle va le prendre, le secoue encore un peu mais me le ramène et me le donne. Je pose bien sur le mot « donne » à chaque fois pour qu’il soit bien ancré.

3) Je commence à mettre l’objet dans une autre pièce et je lui demande d’aller le chercher. ca fonctionne. Puis j’augmente de plus en plus la difficulté, elle est obligée d’utiliser son flair pour le trouver. Je frotte un peu de la friandise sur la trousse pour l’aider à le repérer. Il faut qu’elle soit gagnante pour que ce soit très motivant. Maintenant, je lui demande un « pas bouger » sur son tapis, je vais le cacher, je lui demande d’aller le chercher, elle le trouve et me le ramène.
Elle a le « cherche », le « donne » et je travaille « pas bouger », et tout ça en s’amusant, c’est pas mal non ?

4) Maintenant qu’elle est folle de mon preydummy, je l’emmène avec moi en balade. Au début, je le cache pas trop loin puis de plus en difficile à trouver. Je fais des pièges en lui faisant croire que je le dépose à un endroit alors que je le lance plus loin.

Le résultat est vraiment sympa puisque j’ai renforcé des apprentissages, trouver une activité à partager avec ma chienne en extérieur…mais aussi en intérieur. Très ludique à faire faire aux enfants aussi, à part quand ils le cachent dans le placard du haut de la cuisine !

Cela permet également de travailler le mental du chien puisqu’on est sur de la discrimination d’odeurs (il doit faire le tri pour trouver la bonne). Il est intéressant aussi de voir sa truffe en action ! On peut généraliser derrière ce travail avec d’autres objets.

N’hésitez pas à partager vos expériences si vous vous laissez tenter par ce petit outil 🙂

X